État des lieux et perspectives des jeux vidéo dans les bibliothèques de lecture publique

Auteur/Author : Sarah Perreau

Première industrie culturelle mondiale, le jeu vidéo prend une place de plus en plus importante dans notre société. Les transformations des pratiques des lecteurs amènent de nombreuses bibliothèques françaises à s’intéresser à ce nouveau support. Le jeu vidéo étant un secteur évoluant très rapidement, son rapport aux bibliothèques a beaucoup changé au cours des dernières années.

Ce mémoire abordera ainsi le contexte actuel des jeux vidéo dans le monde et en France, la place actuelle du jeu vidéo au sein des bibliothèques françaises et les perspectives et l’avenir du jeu vidéo au sein des bibliothèques.

URL : État des lieux et perspectives des jeux vidéo dans les bibliothèques de lecture publique

Alternative location : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/66791-etat-des-lieux-et-perspectives-des-jeux-video-dans-les-bibliotheques-de-lecture-publique

Le catalogue des bibliothèques et ses données à l’heure du web

Auteur/Author : Raphaëlle Lapôtre

Le point de vue de cet article est de décrire la logique du web et du web de données à la lumière des enseignements de Michel Foucault, tels qu’on peut les lire, notamment, dans Les Mots et les Choses (1966).

Dans un premier temps, les données sur le web jouent le rôle que jouait au XVIIe siècle la monnaie : à la fois représentation des richesses, substitution dans le cadre d’échange différés et mesure de la valeur, en l’occurrence, de l’attention que leur attribuent les acteurs du web.

Du point de vue de la gestion de l’attention, deux visions économiques s’affrontent sur le web : l’une, plutôt utilitariste, s’attache à définir la valeur du point de vue de la subjectivité humaine et du besoin, l’autre, plutôt physiocrate, cherche à transformer l’abondance d’information pour la découper et la synthétiser.

Le Web de données quant à lui, reflète ces deux logiques au sein même du langage qui sert à l’exprimer : le RDF reproduit à sa manière l’attribution qui est le principe du lien hypertexte, tandis que les ontologies donnent à lire une classification du monde et des données qui le représentent.

D’une certaine manière, la logique épistémologique des données massives bouleversent quelque peu la logique représentationnelle du web, leur principe fondamental n’étant plus l’analyse ou la critique, mais bien la recherche de corrélation, la mise en parallèle, le commentaire.

URL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01331753v1

Produire un rapport d’activité : Pourquoi ? Comment ?

Auteur/author : Thomas Violet

L’environnement culturel, institutionnel, économique et technologique en mutation incite les bibliothèques à produire un rapport annuel d’activité afin de disposer d’un document de référence et de promouvoir leurs activités.

Si elles possèdent depuis longtemps une tradition de collecte des données d’activité, basée sur les différentes enquêtes ministérielles, elle ne produisent pas toutes un document synthétique autonome.

À la croisée des problématiques d’évaluation et de communication, les différentes pratiques des bibliothèques françaises éclairent les possibilités et enjeux d’un tel document, ses objectifs, les difficultés de sa fabrication ainsi que son circuit de diffusion.

URL : Produire un rapport d’activité : Pourquoi ? Comment ?

Alternative location : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/66455-produire-un-rapport-d-activite-pourquoi-comment

French and US librarians’ Perception Regarding e-Book Reading Data Protection: A Comparative Survey

This paper tackles the e-book reading data protection issue from the library’s point of view. To identify the librarians’ awareness and perception about this topic, the results of a comparative quantitative survey, which has been conducted among the French and American information professionals, will be presented in detail.

This study was designed to provide answers to four main assumptions:

1. Librarians are favourable to users’ data protection and unanimously opposed to reading data exploitation.

2. Librarians are, for the majority of them, unaware of the e-book reading data collection and exploitation practices.

3. They consider that users do not want third parties collecting and analysing their reading data.

4. Collection managers and digital librarians have a better awareness of the topic and are against the exploitation of e-book reading data. They promote data protection more than their colleagues.

After bringing an answer to these hypotheses, this article will summarize the current librarians’ position regarding the e-book reading data protection topic. Finally, it will propose solutions to face the corresponding issues.

URL : French and US librarians’ Perception Regarding e-Book Reading Data Protection: A Comparative Survey

Alternative location : http://irjlis.com/french-and-us-librarians-perception-regarding-e-book-reading-data-protection-a-comparative-survey/

The Paradox of Privacy: Revisiting a Core Library Value in an Age of Big Data and Linked Data

Protecting user privacy and confidentiality is fundamental to the ethics and practice of librarianship, and such protection constitutes one of eleven values in the American Library Association’s “Core Values of Librarianship” (2004).

This paper addresses the concerns of protecting privacy in the library as they relate to library users who are defining, exploring, and negotiating their sexual identities with the help of the library’s information, programming, and physical facilities.

In so doing, we enlist the aid of Garret Keizer, who, in Privacy (2012), articulates a fresh theory of the concept in light of American social life in the twenty-first century. Using Keizer’s theory, we examine these concerns within the context of the rise of big data systems and social media on the one hand, and linked data and new cataloging standards on the other.

In so doing, we suggest that linked data technologies, with their ability to lead searchers through self-directed, open inquiry, are superior to big data technologies in the navigation of the paradox between openness and secrecy.

In this way they offer a greater potential to support the needs of queer library users: lesbian, gay, bisexual, transgendered, or questioning (LGBTQ).

URL : http://muse.jhu.edu/journals/library_trends/v064/64.3.campbell.html

Changing Roles of Librarians and Library Technicians

What significant changes are librarians and library technicians experiencing in their roles? A survey put forward across Canada to librarians and library technicians addressing this question was conducted in February 2014. Eight hundred eighty-two responses were obtained from librarians, defined as MLIS graduates, and library technicians, defined as graduates from a two-year library diploma program.

Respondents needed to have been employed in the last two years in these roles and students of either an MLIS or LIT program were also welcome to participate.

The results suggest that both librarians and library technicians perceive their roles as growing in scope and complexity and that the lines of responsibility are blurring. A majority of respondents indicated that they perceive a change in their roles in the past five years and commented on what the perceived changes were.

Librarian and library technician roles may be shifting away from what may be viewed as traditional or clearly defined responsibilities and both librarians and library technicians may be taking on new tasks as well as experiencing task overlap.All library staff will need to be fluid, adaptable, and open to change. Library school curricula and workplace training need to incorporate the development of these competencies.

URL : Changing Roles of Librarians and Library Technicians

Alternative location : https://journal.lib.uoguelph.ca/index.php/perj/article/view/3333

Vers des bibliothèques de lecture publique sans livres imprimés ?

L’étude de l’évolution du discours et des données en matière de volumétrie documentaire permet-elle d’anticiper la mise en place de bibliothèques sans livres imprimés en France ? Quelles sont les origines et les caractéristiques principales de ces bibliothèques d’un nouveau genre et en quoi peuvent-elles constituer un modèle pour les bibliothèques de lecture publique françaises ?

La collection physique reste-t-elle le coeur de la bibliothèque à l’heure où les bibliothécaires accordent une importance croissante au bien-être de leurs usagers et entreprennent d’inscrire leur offre documentaire dans un environnement numérique ? Dans un contexte où les bibliothèques traversent une crise identitaire, tenter de répondre à ces questions constitue aujourd’hui une nécessité pour enrichir le débat portant sur l’avenir des bibliothèques.

URL : Vers des bibliothèques de lecture publique sans livres imprimés ?

Alternative location : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/65759-vers-des-bibliotheques-de-lecture-publique-sans-livres-imprimes