Open Access Books in the Humanities and Social Sciences: an Open Access Altmetric Advantage

Author : Michael Taylor

The last decade has seen two significant phenomena emerge in research communication: the rise of open access (OA) publishing, and evidence of online sharing in the form of altmetrics. There has been limited examination of the effect of OA on online sharing for journal articles, and little for books.

This paper examines the altmetrics of a set of 32,222 books (of which 5% are OA) and a set of 220,527 chapters (of which 7% are OA) indexed by the scholarly database Dimensions in the Social Sciences and Humanities.

Both OA books and chapters have significantly higher use on social networks, higher coverage in the mass media and blogs, and evidence of higher rates of social impact in policy documents. OA chapters have higher rates of coverage on Wikipedia than their non-OA equivalents, and are more likely to be shared on Mendeley.

Even within the Humanities and Social Sciences, disciplinary differences in altmetric activity are evident. The effect is confirmed for chapters, although sampling issues prevent the strong conclusion that OA facilitates extra attention at whole book level, the apparent OA altmetrics advantage suggests that the move towards OA is increasing social sharing and broader impact.

URL  : https://arxiv.org/abs/2009.10442

Données à penser. Enjeux pratiques et éthiques autour des données dans le montage de projets de recherche européens

Auteurs/Authors : Delphine Cavallo, Camille Noûs

Cet article prend la forme d’un retour d’expérience sur le montage de projets de recherche européens, en déroulant les enchaînements entre objectifs, contraintes et prises de décisions autour de deux cas concrets.

Il montre comment les acteurs de ces projets – porteurs et porteuses scientifiques comme ingénieur-e-s – tentent de penser une réponse à la fois scientifique, documentaire, technologique et éthique aux exigences de la Commission européenne en matière de gestion des données de la recherche, à un moment où ces exigences ne correspondent ni à des métiers et pratiques intégrés dans les structures de recherche, ni à des routines ou des besoins identifiés parmi les équipes de recherche.

Il plaide pour la prise en compte conjointe entre chercheurs et chercheuses et ingénieur-e-s des enjeux éthiques liés à la gestion des données dès le montage des projets.

DOI : https://doi.org/10.4000/traces.10793

Ouverture des données de la recherche : les mutations juridiques récentes

Auteurs/Authors : Anne-Laure Stérin, Camille Noûs

Il est devenu « obligatoire » d’ouvrir les données de la recherche, ou plus précisément, certaines données de la recherche. Cette démarche d’ouverture suppose de mener, en amont du projet de recherche, une analyse fine et rigoureuse des données à collecter, avant de déterminer celles qui seront à ouvrir, et les modalités de leur ouverture (« aussi ouvertes que possible, aussi fermées que nécessaire »). Cette entreprise nécessite de faire collaborer des compétences diverses et d’y consacrer des moyens.

DOI : https://doi.org/10.4000/traces.10603

Preliminary analysis of COVID-19 academic information patterns: a call for open science in the times of closed borders

Authors : Jan Homolak, Ivan Kodvanj, D. Virag

The Pandemic of COVID-19, an infectious disease caused by SARS-CoV-2 motivated the scientific community to work together in order to gather, organize, process and distribute data on the novel biomedical hazard. Here, we analyzed how the scientific community responded to this challenge by quantifying distribution and availability patterns of the academic information related to COVID-19.

The aim of this study was to assess the quality of the information flow and scientific collaboration, two factors we believe to be critical for finding new solutions for the ongoing pandemic.

The RISmed R package, and a custom Python script were used to fetch metadata on articles indexed in PubMed and published on Rxiv preprint server. Scopus was manually searched and the metadata was exported in BibTex file. Publication rate and publication status, affiliation and author count per article, and submission-to-publication time were analysed in R. Biblioshiny application was used to create a world collaboration map.

Preliminary data suggest that COVID-19 pandemic resulted in generation of a large amount of scientific data, and demonstrates potential problems regarding the information velocity, availability, and scientific collaboration in the early stages of the pandemic. More specifically, the results indicate precarious overload of the standard publication systems, significant problems with data availability and apparent deficient collaboration.

In conclusion, we believe the scientific community could have used the data more efficiently in order to create proper foundations for finding new solutions for the COVID-19 pandemic.

Moreover, we believe we can learn from this on the go and adopt open science principles and a more mindful approach to COVID-19-related data to accelerate the discovery of more efficient solutions. We take this opportunity to invite our colleagues to contribute to this global scientific collaboration by publishing their findings with maximal transparency.

DOI : https://doi.org/10.1007/s11192-020-03587-2

La prédation dans le champ de la publication scientifique : un objet de recherche révélateur des mutations de la communication scientifique ouverte

Autueurs/Authors : Chérifa Boukacem-Zeghmouri, Sarah Rakotoary, Pascal Bador

L’article présente un état de l’art critique du phénomène des revues prédatrices qui touche le champ de la communication scientifique et en fait une de ses actualités les plus médiatisées. Il rend compte des débats en cours, des recherches menées et de leurs méthodologies.

L’article discute la définition de la revue prédatrice et propose une analyse du nouveau marché de listes de revues « légitimes » et « illégitimes ». Il identifie les principaux enjeux éthiques et scientifiques que les revues prédatrices font peser sur la publication en Libre Accès et rend compte des contextes qui conduisent des chercheurs (jeunes et seniors) à y publier.

En rattachant les revues prédatrices au champ de la communication scientifique, l’article en pointe les principales problématiques et les érige en objet de recherche. L’article conclut sur des pistes de recherches contribuant à l’analyse des mutations de la communication scientifique numérique.

URL : La prédation dans le champ de la publication scientifique : un objet de recherche révélateur des mutations de la communication scientifique ouverte

Original location : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02941731

La réception des contenus éditoriaux et éditorialisés produits par les bibliothèques de lecture publique

Auteur/Author : Caroline Lamotte

L’inflation informationnelle et l’émergence, dans l’environnement numérique d’aujourd’hui, de pratiques de lecture indicielle rendent la réception des productions éditoriales et éditorialisées de bibliothèques de lecture publique compliquée. Cette réception existe, une appropriation a lieu sous différentes formes, mais la visibilité et l’accessibilité des contenus sont toujours un problème.

Un travail reste à poursuivre pour ménager à ces produits des conditions de réception satisfaisantes. A la lumière de la réception, une réflexion stratégique est également à mener sur le positionnement de cette activité de production dans la sphère informationnelle.

URL : La réception des contenus éditoriaux et éditorialisés produits par les bibliothèques de lecture publique

Original location : https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/69596-la-reception-des-contenus-editoriaux-et-editorialises-produits-par-les-bibliotheques-de-lecture-publique

Big deals et open access: quelle stratégie numérique pour les bibliothèques universitaires ?

Auteur/Author : Isabelle Bizos

Le marché mondial de l’édition scientifique tend à se concentrer et à se développer sous la forme de monopoles anticoncurrentiels. Les coûts d’acquisitions des ressources électroniques s’envolent et les bibliothèques universitaires ne peuvent plus durablement soutenir ces augmentations exponentielles.

Fondé sur le fonctionnement de la recherche et en particulier sur le système d’évaluation des productions scientifiques, l’écosystème de l’information scientifique et technique est pris dans un cercle vicieux.

La révolution de la science ouverte et l’évolution des cadres législatifs des états bousculent les modèles économiques et deviennent un espoir pour faciliter la diffusion de l’information avec cependant des risques avérés aussi bien financiers qu’en matière de signalement et de conservation.

Les bibliothèques universitaires s’organisent et s’évaluent pour faire face aux défis de la diffusion de la documentation électronique. Elles sont au coeur des stratégies numériques des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche.

URL : Big deals et open access: quelle stratégie numérique pour les bibliothèques universitaires ?

Original location : https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/69602-big-deals-et-open-access-quelle-strategie-numerique-pour-les-bibliotheques-universitaires