Évolution de la diversité consommée sur le marché du livre, 2007-2016

Auteur/Author : Olivier Donnat

Comment les consommations culturelles évoluent-elles sous l’angle de la diversité à l’ère de l’abondance de l’offre ? Dans quelle mesure les données de marché confirment-elles les promesses qui ont accompagné l’essor des technologies numériques ?

Valident-elles notamment l’hypothèse de la longue traîne formulée par Chris Anderson au début des années 2000 selon laquelle les marchés de niche sont appelés à se développer et à réduire le niveau global de concentration des ventes ?

Ces questions, qui étaient au cœur des travaux publiés par le DEPS au tournant des années 2010, demeurent plus que jamais d’actualité car les consommations en ligne de contenus dématérialisés mais aussi de biens physiques ont considérablement progressé au cours de la dernière décennie, et la proportion d’acheteurs en ligne dans la population française est passée de 33 % à 60 % entre 2007 et 2016.

Aussi a-t-il paru nécessaire de réexaminer la question de l’évolution de la diversité des consommations culturelles en ayant recours à la même source de données (le panel de la société GfK qui recense l’ensemble des achats des consommateurs à partir d’un échantillon représentatif des points de vente) et en mobilisant à nouveau l’approche tridimensionnelle de la diversité développée dans le modèle de Stirling autour des notions de variété, d’équilibre et de disparité.

Les principaux résultats du travail mené pour la période 2007-2016 sont réunis dans la présente publication pour le marché du livre, et dans un autre numéro de la collection « Culture études » pour celui de la musique enregistrée.

DOI : https://doi.org/10.3917/cule.183.0001

A statistical analysis of French teachers’ blogs: beyond institutional perspectives : Some changes in the teaching profession made visible by the study of their blogs

Authors : Muriel Epstein, Nicolas Bourgeois

Our search for new sources of analysis has led us to build a quantitative inductive method based on the analysis of lexical fields (topic models) to study teachers’ blogs.

This approach generates new insights about teachers’ concerns in expected areas, such as their discipline or their own use of digital technology, but also in unexpected areas, such as dress code issues, or terrorist attacks.

This article presents our method, and explains how and why it provides us with new opportunities for the analysis of a relatively new type of written source, namely blogs.

URL : http://frenchjournalformediaresearch.com/lodel/index.php?id=1642

Enquête Archives Ouvertes COUPERIN 2017 : résultats de l’enquête

Auteurs/Authors : Emmanuelle Ashta, Louise Béraud, Christelle Caillet, Mathilde Gallet, Marine Laffont, Diane Le Henaff, Léa Maubon, Christine Okret, Nicolas Pinet, Anne Slomovici, Sandrine Girod

Les archives ouvertes s’inscrivent de plus en plus solidement et durablement dans le paysage documentaire de l’enseignement supérieur. Si les organismes de recherche ont été précurseurs pour la création d’archives ouvertes, les grandes écoles, mais surtout les universités ont désormais massivement rejoint le mouvement.

Signe de cette progression notable, 82 % des répondants disposent en 2017 d’une archive en production ou en cours de mise en œuvre, contre 62 % en 2014. L’adoption majoritaire de la plate-forme HAL (qui représente 79 % des archives en production et 84 % des archives des universités parmi les répondants) se renforce encore depuis 2014.

La structuration d’un réseau des utilisateurs de HAL au sein du club utilisateur CasuHal, même si elle est relativement récente (septembre 2016), semble portée par une vraie dynamique puisque 68 % des établissements ayant une archive ouverte adhèrent ou projettent d’y adhérer.

L’intégration des archives ouvertes à leur environnement technique progresse globalement mais toujours partiellement depuis 2014. L’intégration aux sites web institutionnels ainsi qu’aux catalogues de bibliothèques est désormais majoritairement effective, mais elle reste insuffisante vers les systèmes d’information des établissements, ENT, SI Recherche et outils de gestion RH.

La place des archives ouvertes dans le contexte global d’un marché de la publication scientifique en plein questionnement (conflits ouverts avec les éditeurs, généralisation du Gold Open Access, questionnements autour de nouveaux modèles possibles de publication et d’évaluation, Open Science) progresse depuis 2014 mais semble encore insuffisamment prise en compte par les établissements porteurs, seule une petite majorité d’entre eux (53 %, contre 30,6 % en 2014) ayant inscrit en 2017 leur Archive Ouverte dans une politique globale d’établissement.

D’où des freins récurrents au développement des projets, que l’on observe d’une part via des politiques de dépôt encore majoritairement, et notamment pour les universités, peu contraignantes et peu efficaces, mais aussi par la constance des obstacles identifiés pour la réussite des projets qui restent les mêmes depuis 10 ans : manque d’implication politique, communication institutionnelle insuffisante, faiblesse des moyens humains dédiés mais surtout et structurellement une trop faible implication des chercheurs dans la démarche.

Resserrer toujours plus les liens entre les acteurs les plus actifs du développement des archives ouvertes que sont les bibliothèques et services de documentation (72 % des répondants 2017 ne travaillent qu’en bibliothèque) et les organes scientifiques, politiques et décisionnels des établissements semble donc plus que jamais de mise pour que ce mouvement se pérennise et continue durablement de croître.

URL : https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01858348

L’obsession de la productivité et la fabrique du chercheur publiant

Auteur/Author : Franck Aggeri

À quoi rêvent les jeunes doctorants en gestion lorsqu’ils débutent leur thèse ? Leurs aspirations ne diffèrent pas fondamentalement de celles des doctorants d’autres disciplines : ils valorisent l’autonomie supposée du métier, la réflexion et les discussions intellectuelles, la lecture, la création, l’écriture, la pédagogie.

Cette vision romantique du métier est souvent renforcée par la rencontre avec des enseignants-chercheurs qui leur ont donné le goût de la réflexion, leur ont fait découvrir l’esthétique de l’écriture et de l’argumentation, des textes marquants ou des recherches de terrain originales.

Bref, ils rêvent souvent de devenir des enseignants-chercheurs singuliers. Modèle des singularités vs modèle productif Le modèle des singularités dans la recherche, rappelle Lucien Karpik, est celui auquel se réfèrent traditionnellement les chercheurs.

Il repose sur une orientation symbolique « autour d’un ensemble de normes et de valeurs classiques : la découverte comme finalité, l’importance de l’originalité, de l’ambition et du plaisir intellectuel, un imaginaire enraciné dans l’histoire de la science, la position centrale du jugement des pairs, le pouvoir collégial ou semi-collégial, une conception du métier organisée autour de l’indépendance individuelle, une compétition animée par la volonté d’être le premier à découvrir et le premier à publier, le premier reconnu et le premier primé » (Karpik, 2012, p. 119).

À rebours du modèle des singularités, se développe depuis quelques années, notamment en économie et en sciences de gestion, un modèle productif qui repose sur une performance « objective » mesurée à partir d’une métrique simple : le nombre de publications de rang A.

URL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01368023

L’ouverture des données publiques : un bien commun en devenir ?

Auteurs/Authors : Valérie Larroche, Marie-France Peyrelong, Philippe Beaune

Cet article interroge les données ouvertes en tant que bien commun. Le traitement préalable effectué sur les données à mettre à disposition permet de créer une ressource partagée et, à première vue, possède le potentiel pour être un bien commun. L’article relève plusieurs points d’achoppement qui nuancent cette affirmation.

Le premier argument provient des licences qui n’exigent pas du fournisseur de données en temps réel une continuité du service.

Le deuxième argument pointe le rôle du ré-utilisateur de la donnée qui ne participe pas à la gouvernance de la donnée.

Enfin, le dernier argument souligne le fait que les collectivités impliquées dans les communs urbains ne présentent pas l’open data comme tel.

Nos justifications sont le fruit d’analyses de portails de villes et d’entretiens menés auprès de ré-utilisateurs de données ouvertes.

URL : L’ouverture des données publiques : un bien commun en devenir ?

Alternative location : http://journals.openedition.org/ticetsociete/2466

Réflexions documentaires et archivistiques sur les données d’opération archéologique et leur exploitation à l’échelle des territoires. Structuration des données numériques à l’Inrap Centre-Val de Loire

Auteurs/Authors : Emilie Trébuchet, Philippe Salé, Isabelle Gidelle

Le diagnostic archéologique produit une documentation scientifique croissante depuis 30 ans, comme en témoignent les rapports d’opération. Les archéologues la réutilisent de plus en plus systématiquement dans le cadre de projets de recherche ou de synthèses sur des territoires.

Cet article met en avant une proposition d’organisation des données numériques d’opération, élaborée à l’Inrap Centre-Val de Loire entre 2012 et 2017, dans une perspective de gestion, d’archivage et de mise à disposition facilités.

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01853131

Les Sciences Humaines et Sociales, moteurs de l’accès ouvert : la preuve par Cybergeo

Auteurs/Authors : Christine Kosmopoulos, Denise Pumain

En mai 2016 Cybergeo : Revue européenne de géographie fêtait à l’Auditorium Marie Curie (CNRS, Paris) ses 20 années d’existence. Première revue nativement numérique en sciences sociales, Cybergeo s’inscrit en pionnière de la diffusion scientifique en libre accès.

Forte de ses 20 ans d’expérience, elle apporte la preuve qu’un modèle alternatif de diffusion de l’information scientifique est possible, ouvert et contrôlé par la communauté scientifique mondiale. Elle témoigne également du très fort impact de l’accès ouvert en sciences lorsqu’il s’accompagne d’une attention soutenue à l’innovation.

URL : https://journals.openedition.org/cybergeo/29209