Bibliothèques universitaires et intégrité scientifique : quels apports, quelles limites ?

Auteur/Author : Mélissa Defond

L’intégrité scientifique est au coeur de la validité et de la qualité des productions scientifiques. Il s’agit d’un enjeu majeur du monde de la recherche, et un nombre croissant de dispositifs sont en place dans les universités françaises pour répondre aux défis qu’il pose.

Quelle est la place des bibliothèques universitaires dans ce monde de l’intégrité, qui semble si lié aux opérateurs de la recherche ? Que peuvent-elles apporter à la question de l’intégrité scientifique, et quelles sont les limites de leur intervention ?

Nous sommes actuellement à un moment crucial, avec de nombreuses occasions à saisir pour les bibliothèques universitaires afin de se faire une place dans une culture de l’intégrité.

URL : Bibliothèques universitaires et intégrité scientifique : quels apports, quelles limites ?

Alternative location : https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/68906-bibliotheques-universitaires-et-integrite-scientifique-quels-apports-quelles-limites

La tension entre la pratique de recherche et l’intégrité scientifique : l’exemple de l’activité bibliographique

Auteurs/Authors : Sophie Kennel, Elsa Poupardin

L’activité bibliographique des chercheurs va de la constitution d’une culture savante à l’enrichissement de la connaissance scientifique par la publication. Notre étude interroge le lien entre l’intégrité scientifique et les constituants de cette production scientifique.

Elle permet de situer les connaissances et les positionnements des chercheurs sur la question de l’intégrité scientifique et montre les tensions entre l’activité prescrite, induite et l’activité réelle de lecture et de citation des chercheurs souvent déterminée par les normes d’évaluation.

URL : https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/2018/04-Kennel-Poupardin/

Working Together to Reduce Plagiarism and Promote Academic Integrity: A Collaborative Initiative at Leicester

This staff student collaboration arose from a staff-led research project that examined the potential for an American-style honor code system to reduce plagiarism in higher education.

This system promotes the positive benefits of good scholarship, encourages students to take responsibility for their own learning and is based on a community of trust between staff and students. Students’ Union Education Officers, student course representatives and academic staff worked together to re-frame advice given to students on plagiarism in a more positive light.

This ongoing collaboration has resulted in joint recommendations from staff and students to the institution on how to reduce plagiarism and promote a culture of academic integrity.”

URL : https://lra.le.ac.uk/handle/2381/9108