Valoriser les publications d’un laboratoire universitaire dans l’environnement de la science ouverte : Retour d’expérience de la collection GERiiCO sur HAL

Auteurs/Authors : Joachim Schöpfel, Hélène Prost, Amel Fraisse, Stéphane Chaudiron

La question de la diffusion des résultats de la recherche et, en particulier, le libre accès aux publications des chercheurs est au cœur de la politique pour la science ouverte. Comment peut se positionner un laboratoire de recherche universitaire ? Comment peut se traduire la politique pour la science ouverte sur le terrain d’un campus universitaire ?

Sous forme d’un retour d’expérience, notre étude analyse la mise en place de la collection du laboratoire GERiiCO de l’Université de Lille sur l’archive ouverte nationale HAL.

L’objectif de l’initiative est double : d’une part, assurer une visibilité maximale et un impact au-delà de la communauté disciplinaire, à travers des médias sociaux et le référencement des moteurs de recherche ; d’autre part, contribuer à l’évaluation de la production scientifique du laboratoire.

Nous présentons les ressources mobilisées et les actions mises en oeuvre, analysons les résultats en termes de dépôts, d’usage et de services, et évoquons les facteurs de succès, les problèmes rencontrés et quelques perspectives pour le futur développement.

En particulier, nous comparons le contenu de la collection HAL avec les résultats de la base de données scientométrique d’Elsevier (Scopus) et du moteur de recherche Google Scholar, et nous montrons le potentiel de la collection pour visualiser les relations au sein du laboratoire (analyse de réseaux) et son rayonnement international.

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01940352

Analyse de l’offre des objets pédagogiques numériques dans les archives ouvertes

Authors : Mohamed Ben Romdhane, Rachid Zghibi

Ce  travail de  recherche  s’inscrit dans  le  cadre  d’une  étude exploratoire relative à l’analyse de  l’offre des objets pédagogiques dans les  archives  ouvertes  à  l’échelle internationale en nous basant sur le répertoire  OpenDOAR  comme source  d’information  principale.  Parmi les 545 dépôts recensés, 177 ont été sélectionnés formant, ainsi, le corpus de l’étude.

Pour l’analyse du contenu des dépôts retenus, nous nous sommes fondés sur un ensemble des critères tels que l’origine géographique, le logiciel utilisé, la ou les langue(s) des ressources et de l’interface, le schéma des métadonnées adopté, le nombre d’objets pédagogiques, les licences et droits d’auteurs, etc.  Les résultats de cette étude montrent que cette offre reste.

URL : https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01944237

Les enjeux éthiques et juridiques du dépôts des travaux scientifiques dans une archive ouverte

Auteur/Author : Isabelle Gras

Cette contribution vise à analyser comment la structuration du marché numérique de l’édition scientifique a induit de nouveaux enjeux éthiques et juridiques en matière de diffusion du savoir. Le secteur de l’édition numérique des publications scientifiques se caractérise par une concurrence imparfaite qui menace la circulation des connaissances scientifiques.

Si ce phénomène s’observe tout particulièrement dans le champ des sciences et techniques, il ne faut pas en négliger les conséquences dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Le transfert des droits d’auteur en faveur des éditeurs tout comme le diktat du « publish or perish » pèsent sur l’ensemble de la communauté scientifique. Face à cette situation, les chercheurs se tournent vers la voie verte de l’Open Access afin de diffuser leurs travaux scientifiques dans une archive ouverte.

Ils se trouvent alors confrontés à des questions juridiques et éthiques que nous nous proposerons d’analyser afin de dégager des bonnes pratiques. Dans cette optique, cette contribution propose de préciser les nouvelles opportunités offertes par l’article 30 de la loi pour une République numérique.

Enfin, dans la mesure où ils constituent des dispositifs opérants pour repenser les logiques traditionnelles du droit d’auteur, les spécificités des licences creative commons et des epi-revues, étroitement liées aux archives ouvertes, seront soulignées.

URL : Les enjeux éthiques et juridiques du dépôts des travaux scientifiques dans une archive ouverte

Alternative location : https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01929557

Enquête Archives Ouvertes COUPERIN 2017 : résultats de l’enquête

Auteurs/Authors : Emmanuelle Ashta, Louise Béraud, Christelle Caillet, Mathilde Gallet, Marine Laffont, Diane Le Henaff, Léa Maubon, Christine Okret, Nicolas Pinet, Anne Slomovici, Sandrine Girod

Les archives ouvertes s’inscrivent de plus en plus solidement et durablement dans le paysage documentaire de l’enseignement supérieur. Si les organismes de recherche ont été précurseurs pour la création d’archives ouvertes, les grandes écoles, mais surtout les universités ont désormais massivement rejoint le mouvement.

Signe de cette progression notable, 82 % des répondants disposent en 2017 d’une archive en production ou en cours de mise en œuvre, contre 62 % en 2014. L’adoption majoritaire de la plate-forme HAL (qui représente 79 % des archives en production et 84 % des archives des universités parmi les répondants) se renforce encore depuis 2014.

La structuration d’un réseau des utilisateurs de HAL au sein du club utilisateur CasuHal, même si elle est relativement récente (septembre 2016), semble portée par une vraie dynamique puisque 68 % des établissements ayant une archive ouverte adhèrent ou projettent d’y adhérer.

L’intégration des archives ouvertes à leur environnement technique progresse globalement mais toujours partiellement depuis 2014. L’intégration aux sites web institutionnels ainsi qu’aux catalogues de bibliothèques est désormais majoritairement effective, mais elle reste insuffisante vers les systèmes d’information des établissements, ENT, SI Recherche et outils de gestion RH.

La place des archives ouvertes dans le contexte global d’un marché de la publication scientifique en plein questionnement (conflits ouverts avec les éditeurs, généralisation du Gold Open Access, questionnements autour de nouveaux modèles possibles de publication et d’évaluation, Open Science) progresse depuis 2014 mais semble encore insuffisamment prise en compte par les établissements porteurs, seule une petite majorité d’entre eux (53 %, contre 30,6 % en 2014) ayant inscrit en 2017 leur Archive Ouverte dans une politique globale d’établissement.

D’où des freins récurrents au développement des projets, que l’on observe d’une part via des politiques de dépôt encore majoritairement, et notamment pour les universités, peu contraignantes et peu efficaces, mais aussi par la constance des obstacles identifiés pour la réussite des projets qui restent les mêmes depuis 10 ans : manque d’implication politique, communication institutionnelle insuffisante, faiblesse des moyens humains dédiés mais surtout et structurellement une trop faible implication des chercheurs dans la démarche.

Resserrer toujours plus les liens entre les acteurs les plus actifs du développement des archives ouvertes que sont les bibliothèques et services de documentation (72 % des répondants 2017 ne travaillent qu’en bibliothèque) et les organes scientifiques, politiques et décisionnels des établissements semble donc plus que jamais de mise pour que ce mouvement se pérennise et continue durablement de croître.

URL : https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01858348

Enhancing scholarly communication through institutional repositories: salient issues and strategies by libraries in Nigeria

Author : Ngozi B. Ukachi

The place of institutional repositories in enhancing scholarly communication is becoming obvious as academic institutions are embracing this activity which among many other key roles, enables wider circulation of research outputs of institutions.

This study is concentrated on establishing the strategies and models adopted by libraries in Nigeria in ensuring that their institutional repositories effectively enhance scholarly communication. The descriptive survey research design was adopted for the study while the purposive sampling technique was employed in selecting libraries that have institutional repositories.

Questionnaire complemented with oral interview were the instruments used for data collection. Data collected was analysed using SPSS software. The outcome revealed that the two most prevailing activities carried out by the libraries in modelling their institutional repositories for enhanced scholarly communication are; digitization of scholarly contents in printed format and allowing self- archiving of research outputs of members of staff.

Announcing and publicizing their contents through the library website is the main strategy adopted by the libraries in promoting their institutional repositories for enhanced scholarly communication revealed.

Challenges encountered include; issues with legal framework/ intellectual property right, difficulty in content recruitment, etc.

The study concluded by recommending among others that the library management should expose members of staff in-charge of content upload to trainings in the area of copyright law, put in place a submission policy that will compel members of staff to submit their research outputs to the repository and, establish a reward system to academic members of staff who submit their works to the institutional repository.

URL : Enhancing scholarly communication through institutional repositories: salient issues and strategies by libraries in Nigeria

Alternative location : http://library.ifla.org/id/eprint/2268

La production scientifique des chercheurs de la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca : mesures, cartographie et enjeux du libre accès

Auteur/Author : Hanae Lrhoul

Notre travail de thèse vise à établir un diagnostic des potentialités scientifiques marocaines et à concevoir de nouveaux dispositifs pour la mesure, la cartographie et l’open access à la science locale.Pour bâtir des systèmes nationaux de recherche et garantir le développement socioéconomique du Maroc, les décideurs des universités ont besoin d’indicateurs d’analyse et d’évaluation de leur patrimoine scientifique.

Les principales sources utilisées pour effectuer cette analyse sont les bases de données internationales « Scopus » et « Web of Science », en dépit de leurs biais d’indexation et de couverture de la science des pays du Sud.

Cela induit un questionnement quant au manque hypothétique de la visibilité de la science marocaine. Ce manque de visibilité serait-il dû à la faible présence des revues nationales dans les bases de données internationales ? Ou relèverait-il de la faible qualité des publications marocaines ?

La science marocaine est-elle une science à visée locale, abordant des thèmes qui ne figurent pas dans l’agenda de la science universelle ? Les apports de l’open access quant à l’augmentation de la visibilité et de l’impact de la recherche sont-ils méconnus des universitaires marocains ?

La réponse à ces questions est accomplie à travers l’étude de cas de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca (FMPC). Elle s’articule autour de trois objectifs spécifiques : 1/ Recenser la production scientifique ; 2/ cartographier la production scientifique et explorer l’existence d’une relation entre l’indexation des publications dans les bases de données internationales et leur visibilité 3/ évaluer les comportements et les usages de l’open access par les chercheurs.

Les principaux résultats de l’analyse et de la cartographie de la production scientifique de la FMPC, attestent que celle-ci jouit d’une grande visibilité à l’échelle internationale. La juxtaposition des publications nationales et internationales permet de confirmer que 70% des publications scientifiques de la FMPC sont intégrées dans les bases de données internationales et que 74.21 % de l’ensemble des articles sont publiés en anglais.

Par ailleurs, on ne pourrait exclure 30% des publications nationales de l’évaluation bibliométrique au risque de biaiser les politiques scientifiques du pays.D’autres résultats de la thèse sont constitués par la mise en place du dépôt institutionnel de l’Université et du portail de revues médicales, créés afin d’assurer une large diffusion de la production des chercheurs de la FMPC et d’augmenter sa visibilité et son impact.

Néanmoins, les résultats de l’enquête menée auprès des chercheurs ont montré que la principale barrière à l’adoption de l’open access est la méconnaissance des avantages des dispositifs de libre accès à l’IST quant à l’augmentation de leur impact et de leur visibilité.

Les résultats de la cartographie de la FMPC et de l’étude des comportements des chercheurs à l’égard de l’open access, nous ont permis de proposer des fondements pour l’édification d’indicateurs adaptés au contexte marocain.

URL : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01815122