Big data challenges for the social sciences: from society and opinion to replications

Author : Dominique Boullier

Big Data dealing with the social produce predictive correlations for the benefit of brands and web platforms. Beyond « society » and « opinion » for which the text lays out a genealogy, appear the « traces » that must be theorized as « replications » by the social sciences in order to reap the benefits of the uncertain status of entities’ widespread traceability.

High frequency replications as a collective phenomenon did exist before the digital networks emergence but now they leave traces that can be computed. The third generation of Social Sciences currently emerging must assume the specific nature of the world of data created by digital networks, without reducing them to the categories of the sciences of « society » or « opinion ».

Examples from recent works on Twitter and other digital corpora show how the search for structural effects or market-style trade-offs are prevalent even though insights about propagation, virality and memetics could help build a new theoretical framework.

URL : http://arxiv.org/abs/1607.05034

Obstacles to Scholarly Publishing in the Social Sciences and Humanities: A Case Study of Vietnamese Scholars

Authors : Phuong Dzung Pho, Thi Minh Phuong Tran

Publishing scientific research is very important in contributing to the knowledge of a discipline and in sharing research findings among scientists. Based on the quantity and quality of publications, one can evaluate the research capacity of a researcher or the research performance of a university or a country.

However, the number of quality publications in Vietnam is very low in comparison with those in the other countries in the region or in the world, especially in the fields of social sciences and humanities.

Employing both quantitative and qualitative approaches, the current study investigates university lecturers’ attitudes towards research and publication and the obstacles to local and international publication at one of the main universities in social sciences and humanities in Vietnam.

The study found the main barriers to publication are funding and time for research and publication, among many other obstacles. From the analysis of the data, the study would also argue that lecturers’ obstacles to publication may vary across faculties (or disciplines), ages, qualifications, education, research and publication experience.

The findings in this study may be applied to other institutions in Vietnam or in other countries where English is used as a foreign language.

URL : Obstacles to Scholarly Publishing in the Social Sciences and Humanities: A Case Study of Vietnamese Scholars

DOI : http://dx.doi.org/10.3390/publications4030019

Research Data in Current Research Information Systems

Authors : Joachim Schöpfel, Hélène Prost,Violaine Rebouillat

The paper provides an overview of recent research and publications on the integration of research data in Current Research Information Systems (CRIS) and addresses three related issues, i.e. the object of evaluation, identifier schemes and conservation.

Our focus is on social sciences and humanities. As research data gradually become a crucial topic of scientific communication and evaluation, current research information systems must be able to consider and manage the great variety and granularity levels of data as sources and results of scientific research.

More empirical and moreover conceptual work is needed to increase our understanding of the reality of research data and the way they can and should be used for the needs and objectives of research evaluation.

The paper contributes to the debate on the evaluation of research data, especially in the environment of open science and open data, and will be helpful in implementing CRIS and research data policies.

URL : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01331537

Le développement du réseau Mir@bel pour le signalement et l’accès aux revues francophones en SHS : Un exemple d’adaptation aux transformations du numérique

Auteurs/Authors : Bernard Teissier, Sophie Fotiadi

Liée à la transition numérique, l’évolution des modalités de diffusion des revues en Sciences humaines et sociales (SHS) entraîne une évolution des méthodes et outils mis en œuvre par les professionnels de l’information pour signaler les accès en ligne et faire face à la très grande quantité d’information disponible, à sa dispersion, aux modèles économiques variés et à la question de l’accès ouvert.

La nécessité de maîtriser les métadonnées opérées et d’acquérir des compétences spécifiques a conduit à la mise en place du projet Mir@bel. Ce réseau documentaire produit une base de connaissance mutualisée, porte d’entrée sur les revues, qui intègre les bouquets commerciaux comme les revues en libre accès.

L’information sur les accès en ligne disponibles (texte intégral, résumés, sommaires) est enrichie de liens rebonds complémentaires. Les partenaires se partagent la veille sur les revues et contrôlent les flux de données agrégés automatiquement depuis les quatre principaux portails francophones (Cairn.info, Érudit, Persée, Revues.org).

Le développement et l’organisation du réseau, son ouverture internationale et la diversification des partenariats, comme l’évolution des pratiques professionnelles, sont d’autres acquis significatifs du projet.

Mir@bel esquisse ce que pourrait être un outil documentaire pour les revues, étendu à toutes les facettes de leur présence numérique.

URL :Le développement du réseau Mir@bel pour le signalement et l’accès aux revues francophones en SHS : Un exemple d’adaptation aux transformations du numérique

Alternative location : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01330303

Dealing with Big Data

Authors : Tobias Blanke, Andrew Prescott

This book chapter attempts to counter anxieties in the humanities and social science about the role of big data in research by focusing on approaches which, by being firmly grounded in the traditional values of disciplines, enhance existing methods to produce fruitful research.

Big data poses many methodological challenges, but these pressures should prompt scholars to pay much closer attention to methodological issues than they have in the past.

URL : http://arxiv.org/abs/1605.06354

Les enjeux de la patrimonialisation et de la réutilisation des données qualitatives de la recherche en Sciences humaines et sociales

Les archives de la recherche sont par nature passionnantes puisqu’elles permettent de comprendre comment les découvertes se font et comment la science évolue de jour en jour. L’arrivée du numérique a fait surgir de nouvelles possibilités pour la diffusion notamment de ces données, mais aussi de nouveaux challenges, en termes d’archivage entre autres.

L’archivage, le partage et la réutilisation des données qualitatives des SHS soulèvent de nombreuses questions et les différents acteurs concernés, les professionnels de l’IST et les chercheurs, peuvent avoir des avis divergents. Comprendre les points de vue de chacun et déterminer dans quelle mesure celles-ci peuvent être compatibles sont les enjeux de ce mémoire.

URL : Les enjeux de la patrimonialisation et de la réutilisation des données qualitatives de la recherche en Sciences humaines et sociales

Alternative location : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/66007-les-enjeux-de-la-patrimonialisation-et-de-la-reutilisation-des-donnees-qualitatives-de-la-recherche-en-sciences-humaines-et-sociales

Pour qui écrivons-nous ?

Cet article revient sur 10 ans de discussions en France autour de l’accès ouvert aux publications scientifiques, en poursuivant deux objectifs. D’une part, il tente de clarifier certains termes du débat. Il s’agit en particulier de distinguer les nombreuses manières de mettre un article en ligne (par l’auteur ou par la revue, sur un site personnel, dans une archive ouverte ou sur un portail de revues, etc.).

Il s’agit également d’envisager une variété de modèles économiques possibles. L’article distingue notamment, outre le modèle classique de l’abonnement, celui de l’auteur-payeur et celui du freemium (financement volontaire par certaines institutions).

D’autre part, l’auteure prend position en faveur de l’accès ouvert. Elle souligne qu’il est déjà largement pratiqué en France, tandis que les revues de bien d’autres pays ne deviennent jamais, même plusieurs années après parution, librement accessibles.

Elle insiste enfin sur l’enjeu que représente pour les auteur.e.s comme pour les revues de sciences humaines et sociales l’ouverture d’un lectorat immensément plus large que celui des pairs.

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01309291