Ouverture des données de la recherche : de la vision politique aux pratiques des chercheurs

Auteur/Author : Violaine Rebouillat

Cette thèse s’intéresse aux données de la recherche, dans un contexte d’incitation croissante à leur ouverture. Les données de la recherche sont des informations collectées par les scientifiques dans la perspective d’être utilisées comme preuves d’une théorie scientifique.

Il s’agit d’une notion complexe à définir, car contextuelle. Depuis les années 2000, le libre accès aux données occupe une place de plus en plus stratégique dans les politiques de recherche. Ces enjeux ont été relayés par des professions intermédiaires, qui ont développé des services dédiés, destinés à accompagner les chercheurs dans l’application des recommandations de gestion et d’ouverture.

La thèse interroge le lien entre idéologie de l’ouverture et pratiques de recherche. Quelles formes de gestion et de partage des données existent dans les communautés de recherche et par quoi sont-elles motivées ? Quelle place les chercheurs accordent-ils à l’offre de services issue des politiques de gestion et d’ouverture des données ?

Pour tenter d’y répondre, 57 entretiens ont été réalisés avec des chercheurs de l’Université de Strasbourg dans différentes disciplines. L’enquête révèle une très grande variété de pratiques de gestion et de partage de données. Un des points mis en évidence est que, dans la logique scientifique, le partage des données répond un besoin.

Il fait partie intégrante de la stratégie du chercheur, dont l’objectif est avant tout de préserver ses intérêts professionnels. Les données s’inscrivent donc dans un cycle de crédibilité, qui leur confère à la fois une valeur d’usage (pour la production de nouvelles publications) et une valeur d’échange (en tant que monnaie d’échange dans le cadre de collaborations avec des partenaires).

L’enquête montre également que les services développés dans un contexte d’ouverture des données correspondent pour une faible partie à ceux qu’utilisent les chercheurs.

L’une des hypothèses émises est que l’offre de services arrive trop tôt pour rencontrer les besoins des chercheurs. L’évaluation et la reconnaissance des activités scientifiques étant principalement fondées sur la publication d’articles et d’ouvrages, la gestion et l’ouverture des données ne sont pas considérées comme prioritaires par les chercheurs.

La seconde hypothèse avancée est que les services d’ouverture des données sont proposés par des acteurs relativement éloignés des communautés de recherche. Les chercheurs sont davantage influencés par des réseaux spécifiques à leurs champs de recherche (revues, infrastructures…).

Ces résultats invitent finalement à reconsidérer la question de la médiation dans l’ouverture des données scientifiques.

URL : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02447653

Les données scientifiques face aux enjeux de la recherche en Sciences, Technologie et Médecine : enquête exploratoire à l’Université de Strasbourg

Auteur/Author : Violaine Rebouillat

Nous étudions la place des données scientifiques dans les pratiques de recherche à travers l’analyse de six projets du domaine des Sciences, Technologie, Médecine.

Il s’agit de questionner l’influence des stratégies de recherche sur la gestion et l’ouverture des données. Nous décrivons le rôle joué par la quête de reconnaissance par les pairs dans la recherche fondamentale et appliquée.

Nous montrons que les projets de recherche fondamentale tendent à suivre une logique, selon laquelle la publication d’articles dicte les priorités, tandis que les projets de recherche appliquée consacrent une attention plus grande aux données, en raison des enjeux économiques sous-jacents.

URL : https://hal-cnam.archives-ouvertes.fr/hal-02321077

Services de gestion et de partage des données de recherche : ce qu’en pensent les chercheurs

Auteurs/Authors : Violaine Rebouillat, Ghislaine Chartron

En France, les professionnels de l’information scientifique et technique (IST) se positionnent sur le développement de services pour la gestion et la valorisation des données de recherche.

L’article interroge l’utilisation de ces services par les chercheurs. Il s’appuie sur 46 entretiens, réalisés auprès de chercheurs de l’Université de Strasbourg. Le catalogue Cat OPIDoR, référençant les services de données français, a servi de base d’étude pour l’enquête. Les résultats montrent que les services développés par les professionnels de l’IST correspondent pour une faible partie à ceux qu’utilisent les répondants.

Une des explications esquissées est qu’en matière de données les chercheurs sont davantage influencés par les recommandations des éditeurs que par celles des professionnels de l’IST.

URL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/ISKOFRANCE2019/hal-02307085

Inventory of Research Data Management Services in France

Author : Violaine Rebouillat

Data has become more and more ubiquitous in the research context. As a result, a growing number of services are created to analyze, store and share research data. This has induced the Research Data Working Group of the Digital Scientific Library (BSN10) to launch an inventory of French research data management services, funded by the Ministry of Higher Education and Research.

The inventory covers all services that are managed by French institutions and infrastructures and dedicated to public research teams from all fields. Sixty services, provided by forty-five structures, have already been identified and analyzed.

The paper describes the methodology used to carry out the inventory and analyzes these first results by service type, scope and research field. It also emphasizes the heterogeneous and emergent nature of the inventoried services.

URL : Inventory of Research Data Management Services in France

Alternative location : http://ebooks.iospress.nl/publication/46651

Research Data in Current Research Information Systems

Authors : Joachim Schöpfel, Hélène Prost,Violaine Rebouillat

The paper provides an overview of recent research and publications on the integration of research data in Current Research Information Systems (CRIS) and addresses three related issues, i.e. the object of evaluation, identifier schemes and conservation.

Our focus is on social sciences and humanities. As research data gradually become a crucial topic of scientific communication and evaluation, current research information systems must be able to consider and manage the great variety and granularity levels of data as sources and results of scientific research.

More empirical and moreover conceptual work is needed to increase our understanding of the reality of research data and the way they can and should be used for the needs and objectives of research evaluation.

The paper contributes to the debate on the evaluation of research data, especially in the environment of open science and open data, and will be helpful in implementing CRIS and research data policies.

URL : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01331537