L’éthique des données de la recherche en sciences humaines et sociales. Une introduction

Auteurs/Authors : Bernard Jacquemin, Joachim Schöpfel, Stéphane Chaudiron, Eric Kergosien

L’organisation de l’accès libre aux données scientifiques fait partie des objectifs de la recherche publique de la France. La volonté d’ouvrir les données de la recherche a été confirmée par le plan d’action national 2018-2020 dont l’engagement 18 vise à construire un écosystème de la science ouverte.

Sur le terrain, la politique d’ouverture s’accompagne d’une forte incitation à mettre en œuvre des bonnes pratiques scientifiques compatibles avec certains principes définis au niveau européens comme « FAIR Guiding Principles » de la gestion et du pilotage des données de la recherche. Quelle est la dimension éthique d’une gestion « FAIR » des données de la recherche?

À partir d’une sélection de publications récentes, d’enquêtes, travaux et activités menées autour des données de la recherche, notre communication essaie de synthétiser plusieurs aspects de la dimension éthique de la gestion des données de la recherche, dans l’environnement français, dont la place de l’éthique dans les plans de gestion, les données personnelles, la crédibilité ou encore la sécurité des données.

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/GERIICO/hal-01958472v1

« Pour commencer, pourriez-vous définir ‘données de la recherche’ ? » Une tentative de réponse

Auteurs/Authors : Joachim Schöpfel, Eric Kergosien, Hélène Prost

Le projet D4Humanities s’inscrit dans le champ des Humanités numériques – comment permettre l’exploration des données de la recherche en SHS (corpus textuels ou oraux, données brutes, images…) avec des techniques numériques (text and data mining, cartographie, visualisation…) afin de construire un sens nouveau ?

Il s’inscrit dans la continuité des travaux du laboratoire GERiiCO et de ses partenaires à l’Université de Lille Sciences Humaines et Sociales (SCD, ED SHS, ANRT…) avec comme objectif d’accélérer la démarche des données de la recherche notamment par rapport aux doctorants et jeunes chercheurs, et de faciliter le montage d’un projet de recherche international.

En particulier, le projet contient trois volets : (1) Pratiques et besoins dans le domaine des données de la recherche (enquête qualitative des comportements, attitudes, motivations et besoins par rapport à la gestion et au partage des données de la recherche) ; (2) workflow pour le dépôt des données des doctorants en SHS (dépôt, préservation et diffusion des données via le service NAKALA de la TGIR Huma-Num) ; (3) recherche sur les données et les thèses (concept et typologie des données en SHS ; évolution des contenus, formats, structures et prescriptions des thèses dans l’environnement de l’Open Science).

Le projet sera mené avec l’ISN Oldenburg et d’autres partenaires étrangers ; il facilitera la création d’un consortium et le montage d’un projet de recherche dans les Humanités numériques sur les thèses de doctorat de l’avenir, avec un financement européen (H2020) ou franco-allemand (ANR/DFG).

Cette communication présente les grandes lignes de l’étude sur les données de l’axe 3, c’est-à-dire l’analyse du concept de données de la recherche, pour mieux cerner l’identification (granularité), pour mieux comprendre la distinction et les relations entre données primaires et secondaires et pour affiner la catégorisation des données en SHS. L’accent est mis sur une triple approche, conceptuelle, typologique et fonctionnelle.

URL : http://hal.univ-lille3.fr/hal-01530937