Collaboration scientifique et citations des articles Quelles pratiques…

Collaboration scientifique et citations des articles : Quelles pratiques dans les revues médicales ? :

“Objectifs : La meilleure façon de caractériser la collaboration scientifique est d’étudier la co-signature des articles. Deux indicateurs sont intéressants : le nombre d’auteurs et son caractère international. L’objectif est d’étudier la corrélation entre ces deux indicateurs et le nombre de citations.

Méthodes : Nous avons sélectionné deux journaux de pharmacie et médecine afin de comparer les pratiques. Nous avons utilisé un échantillon d’environ 800 articles publiés entre 2002 et 2005 dont nous avons collecté les citations jusqu’en 2010. Nous avons transformé nos variables numériques, nombre d’auteurs et nombre de citations, en variables qualitatives.

Résultats : Les variables «auteurs» et «citations» ne sont pas indépendantes.

Conclusions. Les articles les moins cités sont souvent publiés par un seul auteur ou par une équipe très réduite alors que le caractère international des articles est un facteur qui en général augmente le nombre de citations. Cette micro-analyse a permis également de mieux appréhender certaines pratiques éditoriales.”

URL : http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00775307

Inter institutional scientific collaboration an approach from social…

Inter-institutional scientific collaboration: an approach from social network :

“This paper presents a tool that can be used to characterize, analyze and interpret the patterns of collaboration among institutions by means of the visual display of scientific information. These graphic representations allow for a combined analysis of a given institution in the system of relations (network), and of the particular attributes of that institution (indicators). The tool affords the possibility of regenerating the network to make any number of aggregates appear or disappear, thus allowing one to focus on institutional sectors, geographic regions, etc. It also allows for analysis of sectorial interaction, institutional backing of research, and the influence of geographic proximity, linguistic affinity, or regional politics. This is indeed a versatile analytical tool, and it is bound to prove its potential for evaluating patterns of collaborative research, development and innovation.”

URL : http://hdl.handle.net/10760/16704