Dissimuler ou disséminer ? Une étude sur le sort réservé aux résultats négatifs

Auteures/Authors : Marie-Emilia Herbet, Jérémie Leonard, Maria Santangelo, Lucie Albaret

Une enquête composée de 34 questions a été adressée à des chercheurs en chimie, physique, sciences de l’ingénieur et de l’environnement, en vue d’identifier leur rapport aux résultats de recherche infructueux ainsi que les freins et les leviers de leur diffusion.

L’étude se fonde sur 310 réponses complètes émanant de participants affiliés à des établissements de recherche et d’enseignement français. Menée dans le cadre du projet Datacc, porté par les bibliothèques universitaires de Lyon et Grenoble Alpes, engagées dans l’accompagnement des chercheurs à l’ouverture des données de recherche, notre étude permet de combler le déficit de données sur le sujet au regard des disciplines concernées.

Elle relève que 81% des chercheurs interrogés ont déjà produit des résultats négatifs pertinents et 75% se disent prêts à publier ce type de données. Pourtant, seuls 12,5% des répondants ont déjà eu l’occasion de le faire dans une revue scientifique. Ce contraste béant entre l’intention et la pratique soulève des interrogations sur les obstacles en présence et les solutions potentielles à apporter.

URL : Dissimuler ou disséminer ? Une étude sur le sort réservé aux résultats négatifs

Original location : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03371040


close






Abonnement par mail

Email subscription

Please check your inbox to confirm your subscription.