La médiation de la vidéo en ligne gratuite en médiathèque de lecture publique

Auteur/Author : Émilie Delpech

À la fin des années 2000, les offres de vidéo à la demande intègrent progressivement les services numériques proposés par les bibliothèques de lecture publique. Toutefois, un certain nombre de limites se font rapidement sentir.

Les bouquets pré-établis par les fournisseurs empêchent notamment les professionnels des médiathèques de réellement sélectionner les contenus selon le projet de leur établissement. De plus, le peu de visibilité et d’ouverture des plateformes de vidéo à la demande rend difficile les actions de médiation sur ces ressources.

Ces contraintes interrogent aujourd’hui les bibliothécaires qui hésitent ainsi parfois à souscrire à une telle offre. Certains se tournent alors vers les vidéos gratuites et libres de diffusion qui abondent sur Internet : webdocumentaires, webséries, vidéos de vulgarisation scientifique ou culturelle, films d’étudiants en école de cinéma, créations de réalisateurs librement diffusées sur Internet…

Quelles pratiques professionnelles mettre en place pour ces ressources dont la pérennité relative empêche leur totale appropriation ? À partir d’entretiens de professionnels et d’une étude comparative de médiathèques de lecture publique, ce mémoire dégage les grandes caractéristiques de la vidéo en ligne gratuite et les nombreux enjeux qu’elle soulève.

URL : La médiation de la vidéo en ligne gratuite en médiathèque de lecture publique

Alternative location : https://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_01630400

Les dispositifs mobiles de lecture numérique dans les bibliothèques suisses

« Ce travail a pour objectifs de faire une revue de la littérature sur l’usage des dispositifs mobiles de lecture numérique en bibliothèque et de dresser un panorama de la situation en Suisse.

Le nombre de bibliothèques proposant du numérique varie beaucoup d’un pays à l’autre. Malgré tout, les bibliothèques commencent à s’organiser entre elles pour créer des plateformes ou des consortiums afin de faciliter leur accès aux documents numériques. Mais la route est encore longue. L’offre de titres numériques à destination des bibliothèques est très spartiate et celles-ci ont un pouvoir de négociation relativement faible, tout en étant fortement concurrencées par les grands distributeurs.

En ce qui concerne les dispositifs mobiles, on constate que liseuses et les tablettes sont deux supports d’accès à la lecture numérique qui ont leurs spécificités et ne conviennent donc pas nécessairement au même type d’utilisation.

En matière de prêt de ces dispositifs mobiles, les initiatives se multiplient dans les bibliothèques à travers le monde. Dans beaucoup de pays, aider les bibliothèques à proposer ces supports semble être une étape normale en vue de diminuer la fracture numérique. Si ce n’est pas toujours le cas pour tous les types de bibliothèques, ça l’est bien souvent pour les établissements universitaires.

En ce qui concerne les problématiques liées aux aspects juridiques du livre numérique, ce sont les mêmes partout, la Suisse ne fait pas exception. Elles prennent d’ailleurs tellement de place qu’en matière de prêt de dispositifs mobiles, les décisions manquent clairement.

Notre enquête, qui réunit les réponses de plus de 150 bibliothèques montre que les expériences menées sont très inégales. Elle met aussi en avant les raisons qui poussent les bibliothèques à adopter ou non le prêt de dispositif mobile comme nouveau service. On constate également que les échanges entre bibliothèques ne sont pas fréquents, que l’adoption d’un tel service n’est pas toujours facile, que les expériences ne sont pas toujours vécues de la même manière. Même lorsqu’elle semble menée de la même façon, la perception des bibliothécaires et des usagers peut différer. Quoi qu’il en soit, le bibliothécaire reste un élément central et irremplaçable même dans un monde plus numérisé.

Cette enquête nous a permis de créer une carte en ligne des bibliothèques suisses prêtant des dispositifs mobiles de lecture numérique. Inspirée de l’exemple français, elle est un outil de mise en réseau entre les bibliothèques intéressées à partager ou à s’inspirer des expériences faites. Plus de concertation et une meilleure visibilité permettraient à ces expériences de s’enrichir les unes des autres. »

URL : http://doc.rero.ch/record/209602

Sciences com libre accès et science ouverte Introduction…

Sciences.com — libre accès et science ouverte. Introduction :

« Confrontée au développement des réseaux électroniques, l’édition scientifique mue, mute, résiste ; nourris au lait d’Internet, les chercheurs tergiversent au moment d’y diffuser leurs productions; garantes du bien public, les institutions normalisent, s’interrogent, expérimentent. La mutation est profonde, et trouve des répercussions non seulement dans la circulation des connaissances, mais aussi dans la propriété intellectuelle et la notion d’auteur ou les conditions de publication… En quelques années, la diffusion des savoirs sur Internet et en particulier l' »open access » a changé les termes du débat. L’édition scientifique était un petit monde policé et local; aujourd’hui, c’est un marché global et un théâtre de guerre économique. Le nombre de scientifiques a explosé, les revues scientifiques se sont multipliées, les budgets explosent, et l’idéologie du « Publish or perish » domine. En parallèle, des intermédiaires du savoir, tels les sites commerciaux Cairn ou Science Direct, prennent une assise nouvelle et cherchent le meilleur modèle économique et cognitif. Les chercheurs sont placés face à une injonction paradoxale : d’une part publier, publier de plus en plus, dans des revues cotées, des revues de plus en plus mesurées, étalonnées, hiérarchisées, mais payantes et privées ; d’autre part, rendre public, diffuser au plus grand nombre, mettre en ligne le plus vite possible, librement et sans droit d’accès. Dans cette introduction au numéro spécial intitulé « Sciences.com », les auteurs s’intéressent, dans une perspective résolument pluridisciplinaire, aux différents questions que pose cette  » science ouverte  » avec toutes ses formes de mises à disposition des connaissances produites par des scientifiques : revues gratuites, mises en ligne des publications par les institutions, modèle auteur-payeur, archives en libre accès, bibliothèques numériques ouvertes… »

URL : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00586590/fr/

Free Our Libraries! Why We Need A New Ap…

Free Our Libraries! Why We Need A New Approach to Putting Library Collections Online :

« Today businesses are scanning millions of books from the world’s great libraries and offering access to them on the Web. This conjures up the vision of a vast, free, Internet public library of accumulated knowledge. It seems like a marriage made in heaven—the union of corporate capital and enormous library collections, carrying knowledge into virtually every home and workplace. Unfortunately, it’s not. New funding strategies, coordinated library action, and forward-looking principles are needed. »

URL : http://eprints.rclis.org/19180/