Usages des ressources en libre accès dans les…

Usages des ressources en libre accès dans les bibliothèques universitaires et services communs de documentation. Le cas de Revues.org :

« Comment les ressources en libre accès sont-elles traitées par les bibliothèques universitaires et services communs de documentations ? Entre les deux voies  » or  » et  » verte  » du libre accès, les bibliothèques se sont logiquement investies davantage dans le mouvement des archives ouvertes plutôt que dans le développement de revues électroniques en libre accès. La question qui se pose est celle de la prise en compte de ces dernières par les bibliothèques. Une enquête effectuée en 2009 tente d’y répondre en évaluant la visibilité des revues en libre accès diffusées par le portail Revues.org dans une vingtaine d’établissements de la région parisienne. A partir de résultats contrastés, il est possible d’analyser les points de blocage et les leviers qui permettraient d’améliorer la prise en compte de ce type de ressources par les bibliothèques. »

« How are open access resources treated by libraries and documentation services? Between the two tracks « gold »and « green » open access, libraries have consistently invested more in the open archives movement rather than the development of electronic journals for free access. The question that arises is the inclusion of the latter by libraries. A survey conducted in 2009 tries to answer by evaluating the visibility of OA journals published by the portal Revues.org in twenty universities in the Paris area. From contrasting results, it is possible to analyze the bottlenecks and levers for improving the inclusion of such resources by libraries. »

URL : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00627672/fr/

Sciences com libre accès et science ouverte Introduction…

Sciences.com — libre accès et science ouverte. Introduction :

« Confrontée au développement des réseaux électroniques, l’édition scientifique mue, mute, résiste ; nourris au lait d’Internet, les chercheurs tergiversent au moment d’y diffuser leurs productions; garantes du bien public, les institutions normalisent, s’interrogent, expérimentent. La mutation est profonde, et trouve des répercussions non seulement dans la circulation des connaissances, mais aussi dans la propriété intellectuelle et la notion d’auteur ou les conditions de publication… En quelques années, la diffusion des savoirs sur Internet et en particulier l' »open access » a changé les termes du débat. L’édition scientifique était un petit monde policé et local; aujourd’hui, c’est un marché global et un théâtre de guerre économique. Le nombre de scientifiques a explosé, les revues scientifiques se sont multipliées, les budgets explosent, et l’idéologie du « Publish or perish » domine. En parallèle, des intermédiaires du savoir, tels les sites commerciaux Cairn ou Science Direct, prennent une assise nouvelle et cherchent le meilleur modèle économique et cognitif. Les chercheurs sont placés face à une injonction paradoxale : d’une part publier, publier de plus en plus, dans des revues cotées, des revues de plus en plus mesurées, étalonnées, hiérarchisées, mais payantes et privées ; d’autre part, rendre public, diffuser au plus grand nombre, mettre en ligne le plus vite possible, librement et sans droit d’accès. Dans cette introduction au numéro spécial intitulé « Sciences.com », les auteurs s’intéressent, dans une perspective résolument pluridisciplinaire, aux différents questions que pose cette  » science ouverte  » avec toutes ses formes de mises à disposition des connaissances produites par des scientifiques : revues gratuites, mises en ligne des publications par les institutions, modèle auteur-payeur, archives en libre accès, bibliothèques numériques ouvertes… »

URL : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00586590/fr/