Approche anthropologique des usages de tablettes tactiles en formation professionnelle supérieure

« Cet article présente une étude exploratoire portant sur les conditions d’adoption de tablettes tactiles en contexte de formation supérieure. Des entretiens et des observations ont été menés auprès d’étudiants en licence professionnelle des métiers des bibliothèques et de la documentation. L’observation porte sur l’évolution des usages personnels, pédagogiques et professionnels et les interactions entre les différents usages. La tablette tactile prend une place particulière dans un écosystème numérique personnel renouvelé. Dans le cadre des activités pédagogiques elle apparaît principalement comme un outil de recherche sur le web. Des tensions ont été caractérisées entre une représentation globalement positive des tablettes et la réalité des situations en stage. Quant aux pratiques de lecture numérique limitées, elles expriment moins une réticence de principe que l’expression d’une difficulté dans un contexte d’évolution à modifier ses habitudes de lecture. »

URL : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_01094808

Offre numérique en bibliothèque spécialisée : appréhender la perception des usagers via une expérimentation de prêt de dispositifs de lecture nomades, le projet Calliopê

« Au-delà d’un effet de mode lié aux nouveaux dispositifs de lecture, prêter des contenus et des dispositifs numériques répond pour les bibliothèques à un besoin en termes d’accès à l’information. Dans ce contexte, le projet Calliopê vise à appréhender la réception d’une offre de ce type par les usagers, tant au ni veau de l’organisation des contenus que des dispositifs prêtés et de leur adéquation aux contenus. Notre questionnement de départ était le suivant : quelle perception globale les usagers ont-ils de ce type d’offre ? Comment s’approprient-ils les contenus ? Existe-t-il des dispositifs privilégiés par type de contenu ? Via une expérimentation de prêts de liseuses et tablettes menée dans une bibliothèque spécialisée en sciences de l’information, nous apportons des éléments de réponse à ces interrogations. »

URL : http://lesenjeux.u-grenoble3.fr/2014/05-Pouchot-et-al/index.html

Les dispositifs mobiles de lecture numérique dans les bibliothèques suisses

« Ce travail a pour objectifs de faire une revue de la littérature sur l’usage des dispositifs mobiles de lecture numérique en bibliothèque et de dresser un panorama de la situation en Suisse.

Le nombre de bibliothèques proposant du numérique varie beaucoup d’un pays à l’autre. Malgré tout, les bibliothèques commencent à s’organiser entre elles pour créer des plateformes ou des consortiums afin de faciliter leur accès aux documents numériques. Mais la route est encore longue. L’offre de titres numériques à destination des bibliothèques est très spartiate et celles-ci ont un pouvoir de négociation relativement faible, tout en étant fortement concurrencées par les grands distributeurs.

En ce qui concerne les dispositifs mobiles, on constate que liseuses et les tablettes sont deux supports d’accès à la lecture numérique qui ont leurs spécificités et ne conviennent donc pas nécessairement au même type d’utilisation.

En matière de prêt de ces dispositifs mobiles, les initiatives se multiplient dans les bibliothèques à travers le monde. Dans beaucoup de pays, aider les bibliothèques à proposer ces supports semble être une étape normale en vue de diminuer la fracture numérique. Si ce n’est pas toujours le cas pour tous les types de bibliothèques, ça l’est bien souvent pour les établissements universitaires.

En ce qui concerne les problématiques liées aux aspects juridiques du livre numérique, ce sont les mêmes partout, la Suisse ne fait pas exception. Elles prennent d’ailleurs tellement de place qu’en matière de prêt de dispositifs mobiles, les décisions manquent clairement.

Notre enquête, qui réunit les réponses de plus de 150 bibliothèques montre que les expériences menées sont très inégales. Elle met aussi en avant les raisons qui poussent les bibliothèques à adopter ou non le prêt de dispositif mobile comme nouveau service. On constate également que les échanges entre bibliothèques ne sont pas fréquents, que l’adoption d’un tel service n’est pas toujours facile, que les expériences ne sont pas toujours vécues de la même manière. Même lorsqu’elle semble menée de la même façon, la perception des bibliothécaires et des usagers peut différer. Quoi qu’il en soit, le bibliothécaire reste un élément central et irremplaçable même dans un monde plus numérisé.

Cette enquête nous a permis de créer une carte en ligne des bibliothèques suisses prêtant des dispositifs mobiles de lecture numérique. Inspirée de l’exemple français, elle est un outil de mise en réseau entre les bibliothèques intéressées à partager ou à s’inspirer des expériences faites. Plus de concertation et une meilleure visibilité permettraient à ces expériences de s’enrichir les unes des autres. »

URL : http://doc.rero.ch/record/209602

The emergence of electronic books publishing in Spain

« After reference books and scientific journals, electronic books represent the next level of evolution in the digital revolution. Their presence in libraries and their level of knowledge on the part of users is still low. But the development of specific collections by the publishers, the development of increasingly refined online distribution systems and the improvements in portable reading devices (e-book readers) are causing a change in this situation, along with a turnaround on the production and consumption of such documents. In Spain, recent experiences by publishing houses are related to this new market, and they will change the current publishing scene in no time. This article discusses some of them and gives an outlook of future developments in the sector. »

URL : http://eprints.rclis.org/15459/