Archives Ouvertes de la Connaissance. Valoriser et diffuser les données de recherche

Projet commun de l’Université de Strasbourg, l’Université de Haute-Alsace, l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) et la Bibliothèque Nationale et Universitaire (BNU) de Strasbourg, les Archives Ouvertes de la Connaissance offriront aux (enseignants)-chercheurs et doctorants un service pour la valorisation de leurs données de recherche.

Ce mémoire propose, dans un premier temps, de replacer le projet dans le contexte des archives institutionnelles françaises et européennes, afin d’en dégager les spécificités ; dans un second temps, sont présentés les enjeux et les modalités de mise en forme et de diffusion des données de recherche, que produisent les établissements alsaciens partenaires et qui seront liées à l’archive ouverte.

URL : http://microblogging.infodocs.eu/wp-content/uploads/2016/04/66039-archives-ouvertes-de-la-connaissance-valoriser-et-diffuser-les-donnees-de-recherche.pdf

Alternative location : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/66039-archives-ouvertes-de-la-connaissance-valoriser-et-diffuser-les-donnees-de-recherche

La bibliométrie un nouveau cap pour une archive…

La bibliométrie : un nouveau cap pour une archive institutionnelle :

« En complément de ses objectifs de diffusion et de conservation, Archimer, l’archive institutionnelle de l’Ifremer, offre un ensemble d’outils bibliométriques. Dès l’enregistrement, de nombreux automatismes homogénéisent les informations (noms d’auteurs, organismes, affiliation interne…), gage de qualité des analyses bibliométriques.

Archimer permet le calcul automatique de plusieurs indicateurs définis entre l’Ifremer et ses Ministères de Tutelles dans le cadre de son contrat quadriennal. Il offre également des éléments d’analyses de sa production documentaire (ex : répartition de la valeur des facteurs d’impacts des revues, évolution du nombre de citations des publications, présentation des collaborations internationales…).

La centralisation de cette production documentaire dans Archimer permettra ainsi l’abandon d’une multitude de systèmes actuellement utilisés par les différentes unités de recherche pour assurer ces fonctions. C’est donc un gain de productivité autant que de fiabilité qui est attendu. »

URL : http://archimer.ifremer.fr/doc/00031/14253/